- PUBLICITÉ -
Prvost

Prvost

Dossier des églises : ” Tous ensemble, nous sommes là…” à Prévost

 

«Si le culte nous est enlevé, on va continuer à se battre pour le ramener… » promet Robert Lévesque, président de l’Assemblée de Fabrique et président de l’Assemblée de paroissiens de la Paroisse St-François-Xavier de Prévost.

M.Lévesque y allait de cette engagement formel dimanche matin dans le cadre d’une assemblée de mobilisation qui se tenait dans l’église paroissiale somme toute remplie à pleine capacité.

C’est donc dire que l’opposition citoyenne s’organise à Prévost pour empêcher la disparition de la paroisse St-François-Xavier, à compter de juin prochain, comme il serait dans les plans de l’Évêché de Saint-Jérôme.

On se rappellera qu’à la mi-décembre dernier, Infos Laurentides annonçait en exclusivité que l’Évêché pourrait fermer 33 des 54 églises du Diocèse de Saint-Jérôme et faire passer le nombre de paroisses de 35 à 9.

Pour 100 ans

Dimanche dernier, quelques-uns parmi les paroissiens réunis dans l’église sont allés au micro, mis à leur disposition, pour clamer clairement qu’il n’est pas question de laisser l’Évêché mettre son projet à exécution sans présenter une opposition ferme et soutenue.

C’est sous le thème « Tous ensemble, nous sommes là…» que la riposte s’organise.

Il est important de préciser que L’Évêché de Saint-Jérôme ne peut fermer l’église de Prévost, lié qu’il est par contrat avec la Ville de Prévost et la Fabrique pour garder l’église ouverte pour le culte ainsi que l’utilité que souhaitent en faire les autorités prévostoises (l’enceinte sert notamment pour les assemblées du conseil municipal et les concerts de l’organisme Amal’gamme).

Le contrat signé il y a quelques années est valable pour 100 ans…

Derrière ses paroissiens

Invité à prendre la parole dans les derniers moments de l’assemblée de dimanche matin, le maire Paul Germain n’a laissé planer aucun doute quant aux intentions des élus.

« Au conseil municipal, nous croyons à une communauté unie, forte et solidaire. De tout temps, la paroisse a rendu des services à la communauté. Une ville sans son église, ça ne peut se faire à Prévost. L’Évêché a donné son accord pour conserver une vocation sacrée à l’église. Aujourd’hui, j’espère que l’Évêché réévaluera son projet. Je les laisse réfléchir. Je veux leur transmettre que la Ville de Prévost est derrière ses paroissiens… » de dire M.Germain qui, on s’en doute bien, s’est attiré une salve d’applaudissements.

 

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top