- PUBLICITÉ -
Ecole Des Pantheres

Photo Mychel Lapointe - Au terme de la conférence, les deux joueurs des Panthères ont participé à des mini-matchs de hockey cosom avec les jeunes. On en trouve ici avec Pierre Bergeron (au centre, derrière le but) et des dirigeants de l’école.

Pour les élèves de l’école Saint-Jean-Baptiste: des leçons de vie avec des Panthères…

«C’est important d’oser essayer dans la vie. Il n’y a pas assez de place dans la tête pour l’inquiétude et l’espoir. Il faut essayer. Il va arriver une des deux choses. Soit je gagne, soit j’apprends…», note Pierre Bergeron.

 

L’instructeur-chef et directeur général des Panthères de Saint-Jérôme (junior AAA) avait ce message (et quelques autres) pour la centaine d’élèves de cinquième et sixième années de l’école Saint-Jean-Baptiste auxquels il rendait visite récemment.

Pierre Bergeron était accompagné pour la circonstance du défenseur Charles Martin et de l’attaquant Zachary Gravel.

Quatre valeurs fondamentales

Dès le début de la conférence, les élèves ont eu un accès privilégié au vestiaire des Panthères par le truchement de la vidéo. Ils ont été à même de se familiariser avec les quatre valeurs fondamentales (inscrites sur les murs de la chambre) que l’instructeur Bergeron ne cesse d’inculquer à ses troupiers: attitude, respect, leadership et éthique de travail.

«Dans la vie, il y a un 10 %, ça représente ce qui t’arrive (la nouvelle), et un autre 90 %, ce que tu vas faire avec…», de reprendre Pierre Bergeron.

Le respect

Quant aux trois autres valeurs, l’instructeur-chef et gérant général a une façon bien à lui de voir et d’exprimer les choses, notamment quand il est question de respect.

«On pense que c’est souvent la faute des autres. C’est important de ne pas juger. Chaque personne cherche à faire le meilleur d’elle-même. Si elle se sent jugée, elle ne pourra pas s’améliorer… C’est la même chose dans une équipe de hockey. Si tu critiques un coéquipier pour un mauvais coup, sa confiance va être à plat. Comment tu fais sentir les autres à propos d’eux-mêmes, ça en dit long sur ta personne. C’est important d’être toujours respectueux. Si tu ne respectes pas les gens, attends-toi pas à être respecté.»

«L’important, ce n’est pas d’être le meilleur de l’équipe, mais de faire le meilleur pour l’équipe. On a chacun des forces et des faiblesses. Ce qui est primordial, c’est de voir ce que tu vas faire avec tes forces.»

Et Pierre Bergeron en connaît un bout en la matière, ancien capitaine des Remparts de Québec dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec, il a remporté la coupe Memorial avec cette équipe en 2006. Il avait alors pour instructeur-chef Patrick Roy et, notamment, comme coéquipier Alexander Radulov.

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top