- PUBLICITÉ -
Pantheres

Photo Claude Cormier - Habile dans le maniement de la rondelle, Samuel Gagnon a supporté l’attaque des Panthères, mercredi, avec quatre mentions d’assistance.

Dans une victoire de 6 à 1 des Panthères, Samuel Gagnon amasse quatre passes

Samuel Gagnon a accumulé quatre passes et les Panthères de Saint-Jérôme ont facilement battu les Flames de Gatineau 6 à 1, mercredi soir dernier, à l’aréna régional de la Rivière-du-Nord.

Un joueur qui obtient quatre mentions d’assistance dans une rencontre, ça s’est déjà vu, direz-vous? Vous avez raison. Mais quand il s’agit du gardien de but, on peut parler d’exploit…

Effectivement, Gagnon s’est inscrit sur la feuille de pointage avec deux passes en première période (sur les buts de Louis-Philippe Simard et Guillaume Bergeron-Charron) et deux autres fois en troisième sur l’un des deux buts de la période pour Justin Paré et sur celui de Marc-Antoine Proulx.

On est en droit de se demander s’il s’agit d’un record.

Une brève recherche sur Internet a permis d’apprendre, par la voie de Stéphane Laberge, une référence en matière de statistiques, que «le gardien de but du Lightning de Tampa Bay, Ben Bishop, avait obtenu deux aides en mars 2015, lors d’un match contre le Canadien de Montréal. Il était venu près d’égaler la marque de la Ligue nationale pour le plus de passes en un match (3), par Jeff Reese, établi en 1993, dans l’uniforme des Flames de Calgary».

L’autre but des locaux, mercredi, est allé à Raphaël Bastille.

Que demander de mieux pour compléter cette soirée de rêve pour Samuel Gagnon? Un blanchissage? Gagnon l’a malheureusement perdu à deux minutes de la fin du match, quand il a été déjoué par Dominik Blain-Dupuis, alors que les Flames jouaient en avantage numérique.

Surpris par les Rangers

Forts de la victoire facile de mercredi, les Panthères se sont présentés à Montréal-Est vendredi, mais ils se sont fait surprendre par les Rangers (pourtant quatrièmes au classement de la section avec une fiche de 11 victoires et 13 défaites, avant le match) de l’endroit, au compte de 6 à 5. Les Rangers menaient déjà 4 à 1 après la première période.

Les hommes de Pierre Bergeron ont bien tenté de revenir par la suite avec deux buts en deuxième (les locaux en inscrivaient tout autant) et deux autres sans riposte au troisième vingt, mais le mal était déjà fait.

Olivier Plourde et Philippe-Olivier Riopel ont bien fait pour les Panthères avec deux buts chacun, l’autre appartenant à Raphaël Bastille.

Bastille domine d’ailleurs la colonne des pointeurs des Panthères et se retrouve au huitième rang des compteurs de la Ligue de hockey junior AAA du Québec (avant les matchs de dimanche), avec une fiche de 28 buts et 27 passes en 25 matchs et un différentiel de +24.

|

Panthères

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top