- PUBLICITÉ -
Front

La délégation de Laurentides-Lanaudière a pris le deuxième rang. Photo Claude Cormier

Les nageurs de Laurentides-Lanaudière ont bien fait dans les circonstances… Photo Claude Cormier
La compétition a donné lieu à des duels serrés. Photo Claude Cormier

Championnat provincial de natation scolaire: une honorable deuxième place pour Laurentides-Lanaudière

La région Laurentides-Lanaudière a pris le deuxième rang au cumulatif du Championnat provincial scolaire de natation tenu au cours du récent week-end à l’académie Lafontaine.

Les nageurs de la région ont terminé à quelques points seulement de la délégation de la Côte-Nord, mais n’ont surtout pas à rougir de leur performance.

Civil et scolaire

La chose étant que, comme il s’agit d’un championnat de type Invitation, il est permis aux différentes sélections régionales de se présenter au championnat avec des athlètes qui proviennent autant du civil que du scolaire.

La délégation de la Côte-Nord a participé à la compétition du week-end uniquement avec des nageurs «civils» qui, les choses étant ce qu’elles sont, profitent souvent de davantage d’heure d’entraînement que les nageurs qui proviennent du milieu scolaire.

La délégation de Laurentides-Lanaudière a tout de même mérité les bannières de champions dans les catégories Juvéniles filles et Juvéniles garçon.

De haut niveau

«Ce fut un championnat chaudement disputé avec de nombreux nageurs de haut calibre. Ça a été le championnat scolaire le plus relevé, en termes de temps enregistrés, depuis fort longtemps… » de commenter Claudel Bélisle, instructeur-chef de la délégation Laurentides-Lanaudière et instructeur-chef de l’équipe de natation de l’Académie Lafontaine qui comptait 26 des 54 nageurs de la délégation locale.

D’ailleurs, s’il dit avoir ressenti un certain mécontentement chez quelques-uns de ses nageurs (« plusieurs ont été surpris des temps enregistrés dès le départ. Par exemple, une fille qui faisait habituellement les finales, n’a pas réussi à se classer cette année… »), M.Bélisle ne cherche pas de faux-fuyants.

« Les gens avaient le droit de se présenter avec des nageurs civils et ils l’ont fait… ». N’empêche que selon lui, «il est temps que le sport étudiant fasse du ménage» dans sa règlementation.

«Avec la natation au niveau scolaire, on fait avant tout du développement…» constate Claudel Bélisle qui se dit « très satisfait de mes nageurs ».

 

 

Array

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top