- PUBLICITÉ -
Poulin

Le candidat libéral Antoine Poulin. Photo Mychel Lapointe

Candidat libéral dans Saint-Jérôme: Antoine Poulin veut privilégier le transport en commun

«Le transport en commun c’est l’avenir. On n’a pas le choix d’investir dans ça. Saint-Jérôme a le potentiel pour faire quelque chose d’intéressant»,évalue Antoine Poulin.

Le candidat du Parti libéral du Québec dans Saint-Jérôme en connaît un bout en matière de transport en commun (il est membre du conseil d’administration de la Société de transport de Trois-Rivières).Il voit de grandes possibilités à cet égard pour Saint-Jérôme. Ne serait-ce que pour l’aspect économique de la chose.

À ses yeux, non seulement on règle un problème de circulation, mais «quand on achète une passe de transport en commun, on a l’avantage que l’argent demeure dans la municipalité…»

Autres priorités

En outre, en plus de miser sur l’aspect de la jeunesse (les gens qu’il rencontre, dit-il, sont contents de voir un jeune s’impliquer. «On leur permet de se réintéresser à la politique parce qu’on fait les choses différemment»), Antoine Poulin, 20 ans, voit des choses prioritaires pour Saint-Jérôme.

L’agrandissement de l’hôpital régional, bien sûr, («c’est le plus gros dossier. Je veux me battre. Il y a une volonté commune au Parti de le régler. Je vais y travailler») mais aussi de bonifier l’offre de formationau campus jérômien de l’UQO et de «rendre Saint-Jérôme attrayante pour les entreprises et ainsi leur permettre de créer des jobs».

 

 

 

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top