- PUBLICITÉ -
Ila 27 Gabriella

Armée de son violon et de sa voix enveloppante, Gabriella a fait vibrer Saint-Jérôme, le 13 octobre.

Gabriella: une révélation à adopter

Découverte à The Voice, en France, l’auteure-compositrice-interprète Gabriella était sur la scène Anthony-Lessard, à Saint-Jérôme, le 13 octobre dernier.

L’artiste de 22 ans a livré les pièces de son premier album, The story of Oak & Leafless. Bien que ces dernières soient un bijou, peu de radios les ont tournées. Gabriella se dit donc choyée de son succès sur scène. «Je profite de chaque instant, car je ne sais pas combien de temps ça durera. Puis si les gens me connaissent, c’est beaucoup à cause du bouche à oreille», explique celle qui a un plaisir palpable à se retrouver sur scène.

Armée de son violon et de sa voix enveloppante, Gabriella s’est également accompagnée au piano et à la guitare. Elle était en compagnie de quatre musiciens.

Souvenir de jeunesse

Les vidéos de la chaîne YouTube de l’artiste ont été vues des milliers de fois, si bien que Gabriella est bien connue dans plusieurs coins du monde, dont les pays latins. Il s’agit d’une fleur pour elle puisqu’elle a déjà vécu au Costa Rica. L’espagnol est donc sa troisième langue.

«Mes parents ont eu l’opportunité de prendre une année sabbatique quand j’avais 11 ans. On a donc été vivre au Costa Rica. Le matin, mon père m’enseignait et l’après-midi, je m’amusais dans la jungle», se souvient-elle.

C’est d’ailleurs durant cette aventure que Gabriella a découvert sa voix. Ayant le doigt brisé, son violon n’a pas fait le voyage avec elle. Elle s’est donc mise à chanter. À son retour au Québec, elle a voulu faire les deux simultanément, ce qui lui vaut aujourd’hui sa couleur unique. Quant au violon, il fait partie de sa vie depuis maintenant 16 ans. C’est d’ailleurs au lendemain d’un spectacle de la violoniste Angèle Dubeau, alors qu’elle avait six ans, que Gabriella a demandé l’instrument à cordes à sa mère. Depuis ce jour, son violon ne la quitte jamais.

Nouvel album

L’émission The Voice a ouvert la voie à Gabriella qui, depuis, s’est rendue en France une vingtaine de fois. Ses séjours passés chez nos voisins français l’ont influencée, si bien qu’elle concocte présentement un deuxième album qui se distinguera du premier. «J’ai évolué et nécessairement, mes influences ont changé», indique-t-elle.

Au cours des deux dernières années, Gabriella affirme notamment avoir découvert une nouvelle façon de manier son instrument à quatre cordes. Elle compte donc exploiter toutes les sonorités que peut produire son violon en utilisant notamment le pizzicato, une technique qui consiste à pincer les cordes de l’instrument. La carcasse en bois de son violon lui permettra aussi de l’utiliser comme percussion. «J’aimerais amener un nouveau courant musical: le classique-pop». Le nouvel album de Gabriella devrait voir le jour en 2018.

 

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top