- PUBLICITÉ -
Bordeline

Johanne Lavoie est aujourd’hui conférencière, coach et auteure.

Borderline… mais pas folle!

Véronique Leblanc

Johanne Lavoie, Jérômienne, livre dans son recueil Borderline, trouble de la personnalité limite… mais pas folle, des outils aux personnes en souffrant ou à leurs proches afin qu’ils vivent heureux au quotidien.

« Borderline, mais pas folle, c’est mon histoire. Celle d’une fille qui en a eu assez de broyer du noir et d’avoir toujours mal à l’âme », explique Johanne Lavoie dans son livre devenu best-seller après sa parution à l’émission de Denis Lévesque. Elle s’est posé des questions, a trouvé des réponses, fait des études en programmation neurolinguistique et en génagogie, discipline visant à identifier les processus de communication, d’animation et d’organisation par lesquels un groupe se constitue et opère efficacement. « Je suis devenue la spécialiste de ma vie », explique-t-elle.

Une boîte à outils pour tous
Elle a choisi de vivre, aussi bien de vivre heureuse. Elle présente donc dans son livre des moyens simples et efficaces qui permettent de changer instantanément son humeur et ses comportements. Ce livre s’adresse tant aux personnes qui ont vécu une dépression, qu’à celles avec un trouble de la personnalité limite, narcissique ou histrionique. Ainsi qu’à chacun d’entre vous dit normal.

D’après l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal, de 10% à 15% des personnes souffrent de dépression au cours de leur vie. « Je crois aussi que chacun d’entre nous souffre à un moment ou à un autre de sa vie d’un trouble de santé mentale de plus ou moins grande intensité, que ce soit à la suite d’un deuil, d’une séparation, de la perte d’un emploi ou autre; la liste des raisons qui nous fragilisent pour un certain temps est sans fin », raconte l’auteure dans son avant-propos. La santé mentale touche tout le monde, voilà pourquoi l’importance de se doter d’outils pour ne pas se laisser envahir par la fragilité.

Vivre au quotidien avec des problèmes de santé mentale et physique

Être borderline, c’est vivre avec une hyperémotivité envahissante. Johanne Lavoie a d’abord appris le concept de l’intention positive grâce à sa formation en programmation neurolinguistique (PNL). Dès son réveil, elle commence sa journée avec une ligne de pensée positive. « Par exemple, je ne me lève pas en disant, aujourd’hui, ce sera une grosse journée intense et épuisante. Je change ma mentalité en me disant, je suis chanceuse d’être dans l’abondance, je suis privilégiée d’avoir de nombreux clients en tant que coach de vie. Plusieurs personnes me font confiance. »

Par ailleurs, Johanne, qui vit avec un tempérament qui peut être parfois colérique au quotidien, a appris qu’une colère peut être saine lorsque nous conservons un contrôle. Il suffit de prendre du recul et de ne pas se laisser envahir pour ensuite l’analyser afin de voir si notre perception est fondée ou erronée.

Le trouble de personnalité limite ne se guérit pas avec des médicaments, puisque l’humeur change trop rapidement au cours d’une même journée. Cela diffère d’autres troubles tels que la bipolarité, la schizophrénie et la dépression. Voilà pourquoi il est essentiel de rebrancher le cerveau à l’essentiel et à ce que nous aimons dans la vie.

C’est ce que Johanne Lavoie enseigne à travers du coaching dans son bureau à Saint-Janvier, des conférences et avec la distribution de son livre. Elle agit aussi comme partenaire au sein du comité d’amélioration des services en santé mentale de l’Hôpital de Saint-Jérôme. Elle s’est donné la mission de faire connaître ce trouble et d’offrir de l’espoir…

 

 

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top