- PUBLICITÉ -
Front

Le Pavillon Roger-Cabana n'existe plus, dans sa forme originale. Photo Claude Cormier

Un nouveau bâtiment prendra la relève: le pavillon Roger-Cabana disparaît pour mieux revenir…

Le pavillon Roger-Cabana à Saint-Hippolyte a été détruit par les flammes samedi dernier en fin d’après-midi.

On parle davantage d’un exercice pratique pour les pompiers de trois municipalités que d’un incident, puisque la destruction du bâtiment (qui ne répondait plus aux normes) était planifiée depuis un certain temps déjà.

Au total, on estime à 70 le nombre de pompiers qui ont pu profiter de l’exercice.

En plus des effectifs du service des incendies de Saint-Hippolyte, on en trouvait également de Sainte-Sophie et Saint-Colomban.

Un nouveau pour juin

Au fil des ans, le pavillon Roger-Cabana aura servi de caserne de pompiers, de garage municipal et, finalement, de centre communautaire et de loisirs.

On retrouve, limitrophes, le parc Roger-Cabana et le centre de plein-air du même nom, mais surtout le nouveau centre des loisirs qui devrait être inauguré le mois prochain.

Pour les férus d’histoire, Roger Cabana a été maire de Saint-Hippolyte dans les années 50.

C’est, bien entendu, pour honorer sa mémoire que les installations passées et actuelles ont été baptisées. Dans le cadre des célébrations du 150eanniversaire de Saint-Hippolyte, on a décidé de commémorer son implication avec le Centre des loisirs Roger-Cabana.

 

 

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top