- PUBLICITÉ -
Entête - Actualités

Stéphane Maher et le frigidaire

«Chéri, on change le frigidaire.»

«Hein! Es-tu malade, on l’a acheté y’a deux ans.»

«Oui, mais je n’aime pas l’ergonomie de la poignée du congélateur.»

«On s’en balance de l’ergonomie, le frigidaire n’est pas cassé, on le garde!»

La «théorie du frigidaire» est celle de mon collègue Roch Cholette, député provincial de Hull pendant dix ans, et maintenant animateur au 104,7 Outaouais, une station de Cogeco. Cette théorie explique pourquoi Stéphane Maher a été réélu sans opposition, à Saint-Jérôme.

L’ère de faire de la politique autrement est présente depuis quelques années. «Ah non, je n’ai rien contre mon adversaire, mais je veux juste faire les choses différemment.» Cette réponse-là, je l’ai entendue des dizaines de fois. Mais on a beau faire les choses autrement, l’électeur, environ un sur deux exerce son droit, doit avoir de bonnes raisons pour voter. Et il y va seulement si le «frigidaire est cassé».

En 2013, Stéphane Maher a axé son programme sur trois grands thèmes. La transparence. Mission accomplie, les citoyens ont maintenant plus de temps pour questionner les élus aux séances du conseil municipal.

Dépenses publiques

La saine gestion des dépenses publiques. Rappelez-vous de 2009 à 2013, le compte de taxes grimpait plus vite que l’indice des prix à la consommation. Les dépenses à l’intérieur de l’appareil municipal explosaient. La gestion était quasiment hors contrôle. Disons qu’il y a eu quelques coups de tournevis dans l’appareil municipal.

La dette

Saint-Jérôme se trouvait parmi les villes les plus endettées du «top 25 au Québec». En plus d’un quasi gel de taxes, la dette jérômienne a baissé, en quatre ans.

Possible que certains fonctionnaires auraient voté pour un autre candidat, choqués d’avoir eu à modifier leur façon de travailler sous la nouvelle administration. Possible aussi qu’une organisation quelconque ait vu son budget diminuer, car le maire a décidé de mettre fin au bar ouvert. Possible également qu’un groupe de citoyens soit choqué, car l’ancien venait à leur fête annuelle et que le nouveau ait décidé de passer un tour. Bref, toutes les raisons auraient pu être bonnes pour ne pas inscrire un X à côté du nom Maher, sur le bulletin de vote.

Ceux ou celles qui anticipaient sauter dans l’arène politique, pour avoir la peau du maire, n’ont pas sorti la calculatrice bien longtemps. Travailler 12 heures par jour pendant deux mois à monter une équipe, trouver du financement, faire du porte-à-porte, du pointage, organiser des visites dans des entreprises, des centres de personnes âgées et courir tous les soupers de bines en ville, etc. Tout ça pour peut-être rien.

Au municipal, les citoyens recherchent des services de proximité, comme les routes, les espaces verts, le déneigement et le compte de taxes. Et à ce chapitre, aucun adversaire n’aurait pu battre le maire en place… parce que le frigidaire n’était pas cassé.

Prévost et le frigidaire

Par contre, en regardant plus au nord, à Prévost, la question mérite d’être posée. Le printemps dernier, des sources m’indiquaient des relations tendues entre le maire et plusieurs de ses conseillers. Je ne connais pas les raisons personnelles qui ont poussé Germain Richer à abandonner la politique municipale. Je sais, toutefois, qu’il a annoncé ses couleurs quelques jours avant la fin des mises en candidatures, un geste un peu inhabituel. Il se pourrait fort bien qu’il se soit lui-même rendu compte que le frigidaire était cassé. Rappelez-vous Marc Gascon, en 2013. Maire de Saint-Jérôme depuis 18 ans, il n’a pas attendu à la dernière minute pour annoncer ses couleurs. Homme intelligent, il savait très bien… que le frigidaire était cassé.

Écrivez-moi!

Je termine cette première chronique en vous demandant de m’écrire. Je veux vous lire, connaître vos histoires, vos préoccupations et surtout vos primeurs. Journaliste depuis maintenant 26 ans, n’ayez crainte, je préserve mes sources. Mon courriel est mathieu.locas@hotmail.com.

|

Mathieu Locas

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top