- PUBLICITÉ -
Monte St Nicolas

Les autorités de Saint-Jérôme se sont données les moyens de pénaliser les contrevenants qui ne respectent pas les indications sur les panneaux. Photo Mychel Lapointe  

Montée St-Nicolas: défier la signalisation pourrait coûter cher…

Les automobilistes qui empruntent la montée St-Nicolas en provenance de Saint-Colomban et de Mirabel auraient tout avantage à respecter la signalisation en vigueur.

En effet, en assemblée publique le 10 juillet dernier, les autorités de Saint-Jérôme se sont données les moyens de pénaliser les contrevenants qui ne respectent pas les indications sur les panneaux installés aux intersections des rues des Noisetiers, Lamontagne et Langlois avec la montée St-Nicolas (aller tout droit ou tourner à gauche).

Dans les faits, il sera dorénavant possible aux policiers de donner des contraventions aux automobilistes fautifs.

Et, nous dit-on, on assurera une surveillance plus étroite.

Des solutions ?

On aura compris que la mesure est directement reliée au fait qu’on se retrouve le matin avec une congestion importante sur la montée St-Nicolas (en provenance de l’ouest) aux heures de pointe, pour les gens voulant emprunter l’autoroute 15 en direction sud (notamment), mais également en direction nord.

Le problème étant que, pendant longtemps, la rue Lamontagne était devenue une rue de transit pour plusieurs automobilistes, jusqu’à ce que les autorités de Saint-Jérôme posent la signalisation interdisant de tourner à droite sur Lamontagne en provenance de l’ouest sur Saint-Nicolas.

Ce qui n’empêchait pas (le représentant d’Infos Laurentides l’a constaté lors d’une visite dans le secteur, un matin à la fin juin) des automobilistes de défier l’interdiction de tourner à droite sur la rue Lamontagne.

Trouver une solution

Par ailleurs, le problème demeure entier concernant la montée St-Nicolas du fait que le développement se poursuit à un rythme soutenu à Saint-Colomban, mais aussi à Mirabel-en-Haut dont de nombreux résidents empruntent cette artère principale.

C’est ce que constate Bob Hanna, lui-même résident de Mirabel-en-Haut, qui opine dans un courriel envoyé à Infos Laurentides(suite à notre reportage publié dans l’édition du 27 juin) que «le problème, sur St-Nicolas, va juste être pire dans les prochaines années».

M.Hanna appuyant son argumentation sur les projections de développement à Mirabel-en-Haut qui pourraient amener, selon lui, 600 nouvelles automobilistes sur la montée St-Nicolas.

On sait que les maires de Saint-Jérôme, Mirabel et Saint-Colomban travaillent ensemble à une solution à long terme.

Par contre, il existe des divergences sur le partage de la facture.

 

 

 

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top