- PUBLICITÉ -
Bourcier

« Je comprends les préoccupations des Jérômiennes et des Jérômiens» note le député Marc Bourcier. Photo Mychel Lapointe

Marc Bourcier dresse son bilan: « Voter du bord des gens… »

« Voter du bon bord, c’est voter du bord des gens … Je suis là pour servir les gens et non pour me servir des gens… » considère Marc Bourcier.

C’est dans cet esprit que le député-sortant de Saint-Jérôme dressait son bilan, en compagnie des représentants de la presse locale mercredi dernier.

« Je comprends les préoccupations des Jérômiennes et des Jérômiens et de ce fait, je suis en bonne position pour défendre leurs intérêts. Aider et servir les gens de Saint-Jérôme, voilà pourquoi j’ai voulu devenir député ! Représenter les citoyens de ma circonscription est tout naturel pour moi puisque j’y suis né, j’y ai toujours vécu, j’y ai exercé ma profession, j’y ai ma famille, mes amis, mon monde ! Je suis très heureux de faire valoir mes convictions et de défendre les intérêts de Saint-Jérôme, car c’est mon devoir! » d’évoquer Marc Bourcier qui tient à mettre en lumière le travail de son personnel politique qui a traité une centaine de «cas de comté».

Des actions

Parmi ces cas, il tient à mettre en lumière celui de   Nathalie Prud’homme qui demande le traitement par perfusion de vitamine C au Québec.

D’ailleurs, Marc Bourcier était porteur d’une pétition de plus de 52 000 signatures à l’Assemblée nationale demandant une intervention gouvernementale dans ce dossier. Ce fut la 4e plus importante pétition déposée en deux ans.

Comment ne pas parler aussi des grands projets du CISSS des Laurentides, dont celui de l’Hôpital régional de Saint-Jérôme pour lequel il a rencontré le ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette, en compagnie de ses collègues Sylvain Pagé et Claude Cousineau.

En plus de ses actions dans le domaine de l’éducation, Marc Bourcier relève celles au niveau culturel, dont son appui pour le financement et le maintien des services à Saint-Jérôme de la Société d’histoire de la Rivière-du-Nord et à Diffusion En scène.

Sous-financement

Au passage, le député-sortant souligne s’être impliqué à dénoncer le sous-financement des Laurentides, notamment pour les organismes communautaires.

De plus, «j’ai également rencontré les entrepreneurs de Saint-Jérôme pour m’enquérir de leurs besoins et de leur réalité économique».

 

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top