- PUBLICITÉ -
Halte Des Proches

Photo Mychel Lapointe - Benoit Vincent veut que l’ALPPAMM ait dorénavant une portée régionale.

L’ALPPAMM devient La Halte des proches

Nouvelle appellation, mais même mission…

L’Association laurentienne des proches de la personne atteinte de maladie mentale inc. (ALPPAMM) devient La Halte des proches.

Au-delà de la nouvelle appellation, il faut surtout voir que l’organisme qui célèbre cette année son 30e anniversaire de fondation poursuivra sa mission, indispensable s’il en est, auprès des proches de gens souffrant de maladie mentale.

Dépassement des attentes

«Depuis plus de 30 ans, notre organisme s’efforce d’apporter aide et support aux familles et proches des personnes atteintes de la maladie mentale, en plus d’informer la population sur les réalités reliées à la maladie mentale dans tout son ensemble. Notre vision englobe toujours le souci du détail et le dépassement des attentes face à nos services. Il était donc primordial pour nous d’offrir à notre communauté une image qui coïncidait avec la qualité de notre offre.»

«Afin de rendre nos services plus accessibles et faire transparaître l’essence de notre association, il était seulement logique d’effectuer une refonte de notre image», plaident les dirigeants de l’ALPPAMM.

Et ils ont bien raison, vous dira, sans hésiter Diane (nous taisons volontairement le nom de famille pour respecter l’intimité de ses proches) qui vit avec un fils de 30 ans souffrant de maladie mentale.

Dépourvue devant la situation il y a deux ans, elle dit avoir trouvé, via les différents ateliers de l’ALPPAMM, des gens qui parlaient le même langage qu’elle et surtout le soutien nécessaire pour aider son fils à mieux cheminer. Et, par le fait même, elle aussi…

«J’ai avant tout un rôle d’accompagnatrice. Je veux l’aider, mais pas faire les choses à sa place. Je ne suis plus une mère, mais une aidante naturelle pour mon fils. J’ai appris à mettre mes limites. Avec le temps, nous avons développé une relation extraordinaire. Ils savent ce qu’on leur a appris (comme mère) et ça commence à ressortir tranquillement…», témoigne avec beaucoup de sérénité Diane qui s’implique également bénévolement pour l’ALPPAMM, dont le siège social se trouve sur la rue Parent à Saint-Jérôme, mais qui vise à faire profiter de son expertise à la grandeur des Laurentides.

«Nous voulons étendre nos services, rayonner et devenir la référence pour les proches sur tout le territoire des Laurentides…», souligne d’ailleurs Benoit Vincent, président de l’organisme.

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top