- PUBLICITÉ -
Ila 10 Course De Lespoir

Le 11 octobre dernier, la Course de l’espoir au profit de la Fondation de l’Hôpital régional de Saint-Jérôme aura permis d’amasser 100 250 $ qui permettront de soutenir la cause de la santé mentale chez les jeunes de la région.

Les 2 146 élèves de l’Académie Lafontaine ont couru ensemble le mercredi 11 octobre dernier pour une cause qui présente des besoins de plus en plus grandissants.

L’Académie Lafontaine court pour soutenir la santé mentale

La Course de l’espoir au profit de la Fondation de l’Hôpital régional de Saint-Jérôme aura permis d’amasser 100 250 $ le 11 octobre dernier.

Cette journée-là, les 2 146 élèves de l’Académie Lafontaine ont couru ensemble pour soutenir une cause avec des besoins de plus en plus grandissants: la santé mentale chez les jeunes de la région. De fait, cette somme sera investie pour soutenir le développement de programmes en santé mentale chez les jeunes d’ici qui doivent composer avec ce type de problématique, plus précisément DéStresse et Progresse et In Vivo.

Répondre aux besoins

Dans les faits, pour cette collecte, chaque élève de l’Académie était invité à sensibiliser les voisins, la famille, les amis. En moyenne, ils ont récolté 50 $ chacun. Notez que leur objectif était d’amasser 100 000 $. «Il y a une culture du don dans cette école et un effet de rassemblement assez unique, souligne la directrice générale de la Fondation, Chantale Fortin, avant d’ajouter: on va maintenant mettre sur pied deux programmes qui, actuellement, ne sont pas disponibles et c’est grâce aux élèves que l’on va pouvoir le faire. DéStresse et Progresse existe dans certaines écoles, nous on le met en place au CLSC pour en donner l’accès à l’ensemble de la population.»

Les deux programmes seront en fonction dès cet automne puisque le conseil des élèves a pris sa décision de choisir cette cause en juin dernier, ce qui a permis de préparer les formations pour les employés. Techniquement, selon leurs besoins, les jeunes seront dirigés vers l’un ou l’autre programme, en solo ou en groupe. C’est un soutien qui est donné en clinique externe. Il leur permettra de détecter l’angoisse et l’anxiété et d’apprendre comment la gérer avec des outils, au quotidien. Les outiller leur évitera bien des problèmes durant le parcours scolaire d’autant plus que l’adolescence est une période charnière. Lorsque l’on parle de santé mentale, il est question de stress et d’anxiété. Mais c’est aussi la dépression, les troubles alimentaires, les troubles de personnalité ainsi que les dépendances. Notez que 70 % des problèmes de santé mentale se déclarent avant l’âge adulte et 1 enfant sur 5 au Québec sera touché.

Unique

«C’est la troisième fois que la Fondation a le privilège d’être choisie et, ce qui me touche profondément quand je vais à l’Académie, c’est de voir l’énergie des élèves. Ils démontrent à quel point le fait qu’ils s’unissent crée une force de groupe incroyable. C’est le plus beau comité organisateur qui existe dans la région. Ils se donnent une mission et ils l’accomplissent. Ils ont vraiment de quoi être fiers. C’est assez unique», confie la directrice générale de la Fondation de l’Hôpital Saint-Jérôme.

Réalisations du conseil des élèves de l’Académie Lafontaine: en 2013, revitalisation de l’aile pédiatrique, 137 000 $; en 2014, appui à l’achat d’un deuxième tomodensitomètre, 127 000 $; en 2015, revitalisation de l’aile gériatrique, 124 000 $, et, en 2017, mise sur pied du programme: DéStresse et Progresse.

 

Array

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top