- PUBLICITÉ -
Chassin

«L'économie du savoir, nous en parlons depuis longtemps. Mais cette fois-ci nous y sommes...» opine Youri Chassin qu’on retrouve ici sur la Place des festivités de Saint-Jérôme, en compagnie de trois bénévoles.

Il prône quatre mesures: «L’éducation est un enjeu crucial à Saint-Jérôme» -Youri Chassin

«L’éducation est un enjeu crucial à Saint-Jérôme. L’accès à une éducation de qualité pour tous constitue un formidable ascenseur social pour lutter contre la pauvreté. Le Cégep de Saint-Jérôme et l’UQO sont des pôles de développement importants, tant pour leurs étudiants que pour les Laurentides» lance Youri Chassin.

Le candidat de la Coalition Avenir Québec (CAQ) dans Saint-Jérôme (qui a été par la passé vice-président de la Fédération universitaire du Québec (FEUQ) et membre du Conseil permanent de la jeunesse) fait de l’éducation sa priorité première pour lancer sa campagne électorale, considérant que c’est un domaine «où libéraux comme péquistes ont failli à la tâche».

Priorité nationale

La CAQ, dit M.Chassin, propose rien de moins que d’élever l’éducation au rang de «priorité nationale».

En ce sens, il propose pour Saint-Jérôme quatre mesures bien définies.

Soient: «la maternelle 4 ans sera offerte, gratuitement à tous, sur une base volontaire, afin de déceler les problèmes d’apprentissage rapidement et intervenir le plus tôt possible; les six écoles secondaires de Saint-Jérôme poursuivront leurs activités une heure de plus par jour pour fournir de l’aide aux devoirs ainsi que des activités sportives et culturelles; les écoles du territoire disposeront d’une plus grande autonomie pour déterminer les besoins de leurs élèves et y répondre directement; finalement, le développement du cégep et de l’université se poursuivra au bénéfice de Saint-Jérôme et les diplômes pourront obtenir des emplois stimulants et bien payés ».

Développer le talent et les compétences

Pour le candidat Chassin, il est temps de passer à une nouvelle étape.

«L’économie du savoir, nous en parlons depuis longtemps. Mais cette fois-ci nous y sommes. Pour propulser la croissance économique, nous devons tout mettre en œuvre pour développer le talent et les compétences des Jérômiens. Nous avons une immense zone industrielle ici-même à Saint-Jérôme: les industries qui s’y établissent ont besoin d’une main-d’œuvre qualifiée, alors assurons-nous que les diplômés jérômiens puissent obtenir ces emplois» commente-t-il.

 

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top