- PUBLICITÉ -
Cole Secondaire

Photo Mychel Lapointe Le maire Paul Germain a trouvé en François Legault un allié pour son projet d’implanter une école secondaire à Prévost.

François Legault pourrait en faire un engagement électoral: Prévost veut une école secondaire…

«Si Régis Labeaume a réussi à avoir un amphithéâtre sans un club de la Ligue nationale de hockey, je ne vois pourquoi nous ne pourrions pas obtenir une école secondaire, du fait qu’on a les jeunes pour la remplir…» lance, sans rire, Paul Germain.

Concernant l’amphithéâtre à Québec, il s’agit sans doute d’une boutade, mais pour l’école secondaire le maire de Prévost est très sérieux…

Les autorités prévostoises ont décidé de ramener ce vieux dossier sur le tapis et elles entendent militer pour avoir gain de cause.

Il est d’ailleurs dans les intentions des édiles d’y inclure un partenariat municipal-scolaire en incluant un volet sportif et artistique avec un gymnase, une bibliothèque et une salle multifonctionnelle (lire une salle de spectacle).

Depuis 25 ans

« Ça fait 25 ans que les citoyens de Prévost demandent une école secondaire sur notre territoire. Il y a plusieurs années, nos jeunes ont été envoyés à l’école des Hauts-Sommets (secteur Lafontaine à Saint-Jérôme). Puis il y a sept ou huit ans, les autorités de la commission scolaire ont choisi de les envoyer à la polyvalente de Saint-Jérôme. Ce qui impose à nos jeunes un transport par autobus plus long. Nous avons donc décidé de sensibiliser les différents paliers de gouvernement à notre cause. Nous allons d’ailleurs rencontrer les politiciens provinciaux, en cette année de campagne électorale » d’indiquer M. Germain aux représentant d’Info Laurentides, lundi soir dernier.

«Inacceptable… »

Le maire Germain n’a pas eu à attendre longtemps avant de rencontrer François Legault qui était de passage à Prévost mercredi matin, dans le cadre d’un tournée dans les Laurentides, après son caucus de début de semaine à Sainte-Adèle.

Pour son projet, il a reçu une oreille attentive du chef de la Coalition Avenir Québec (CAQ).

«C’est un très beau projet. On va le chiffrer et lui revenir. Il est inacceptable que les jeunes de Prévost doivent faire deux heures d’autobus par jour pour aller à l’école secondaire. Il y a plusieurs années, le projet d’une école secondaire à Prévost avait été bloqué par la Commission scolaire de la Rivière-du Nord. La CAQ va abolir les commissions scolaires, la question ne se posera donc plus…» de commenter M.Legault, au moment d’une rencontre avec lui dans l’enceinte de l’hôtel de ville de Prévost.

Le seul comté?

Qui plus est, « il n’est pas normal que, sur le territoire du nouveau comté de Prévost, il n’y ait pas d’école secondaire. C’est probablement le seul comté au Québec dans cette situation. Je suis très ouvert pour regarder cela sérieusement (le projet) » de rajouter M.Legault qui évoque la possibilité d’en faire un engagement électoral.

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top