- PUBLICITÉ -
Fondation

Photo Mychel Lapointe - Le Dr Michel Massé.

Fondation du Cégep de Saint-Jérôme: objectif de 1,6 M$ pour le Centre de simulation haute fidélité

Les dirigeants de la Fondation du Cégep de Saint-Jérôme veulent amasser 1,6 M$ dans le cadre de la nouvelle campagne de financement pour doter le Centre de simulation haute fidélité de nouveaux équipements qui permettront une formation de pointe aux étudiants du Programme de soins infirmiers, tant au campus de Saint-Jérôme qu’à celui de Mont-Laurier.

En plus de supporter la préparation des infirmières au marché du travail, le projet permettra également de soutenir le perfectionnement des différents intervenants du milieu, dont les infirmières, médecins ainsi que les premiers répondants. 

Révolution technologique

Équipé de fonctionnalités variées, le simulateur haute fidélité (mannequin intelligent), nous dit-on, réagit verbalement et possède les caractéristiques physiologiques d’un être humain.

Cet outil sophistiqué constitue une révolution technologique qui donne l’occasion aux étudiantes de s’exercer dans un environnement sécuritaire et concret qui se compare au milieu clinique réel.

«Les nouveaux équipements combleront d’autres besoins liés aux soins apportés en périnatalité, en pédiatrie ainsi que sur le plan des soins spécialisés pour les soins critiques. Ainsi, nos étudiantes pourront s’exercer et raffiner leurs compétences en étant confrontées à toutes les situations auxquelles elles devront faire face au terme de leur parcours académique», estiment Sylvie Marsan et Annie Denoncourt, coordonnatrices du Centre de simulation en soins infirmiers.

Maher et Massé

La coprésidence d’honneur de cette nouvelle campagne de financement, lancée mardi dernier, a été confiée à Stéphane Maher, maire de Saint-Jérôme, et au Dr Michel Massé, qui pratique la médecine depuis 1978 dans les Hautes-Laurentides.

«En regard de la santé, notre collectivité a trois devoirs. Un devoir de prévoyance considérant la croissance et le vieillissement de la population, un devoir d’efficacité en ce qui concerne la formation des intervenants et les moyens d’agir mis à leur disposition, et enfin, un devoir de générosité qui est plutôt un élan du cœur, en vue d’améliorer le sort des personnes vulnérables et des générations futures. Je crois que cela constitue d’excellentes raisons pour donner», de commenter Stéphane Maher.

Alors que pour le Dr Massé, «ce projet mobilisateur permettra au Collège de se doter d’équipements ultramodernes et de favoriser la rétention de nos étudiantes du domaine de la santé dans la région. Je suis persuadé que le Centre de simulation joue un rôle essentiel dans la formation polyvalente et rigoureuse des professionnels de la santé et j’invite particulièrement mes collègues médecins et l’ensemble des intervenants du réseau de la santé à y contribuer».  

Quelque 3 150 infirmières diplômées

La qualité des équipements à venir ne pourra que hausser encore davantage la réputation du Cégep de Saint-Jérôme au niveau de la formation offerte en soins infirmiers.

C’est d’ailleurs ce que croit sa directrice générale Nadine Le Gal.

«Notre Collège est l’un des pionniers de la formation infirmière au Québec. Depuis 1968, il a enrichi le réseau de la santé et des services sociaux de plus de 3 000 infirmières diplômées à Saint-Jérôme et de plus de 150 à Mont-Laurier, depuis 2001. Ce projet structurant aura des retombées positives pour toute notre communauté. Nous sommes fiers de contribuer au développement de la vaste région des Laurentides, car c’est notre raison d’être.»

Il est important de souligner que 60 % de l’objectif de 1,6 M$ est déjà atteint en vertu des promesses de dons déjà enregistrées.

Pour en savoir plus sur la Fondation et la campagne de financement: [cstj.qc.ca/fondation].

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top