- PUBLICITÉ -
Dicaire Web

Johanne Dicaire

Elle quitte le parti du maire Stéphane Maher: «Je ne peux me résoudre à faire partie de cette équipe» -Johanne Dicaire

La conseillère au district no 8 et membre du comité exécutif de la Ville de Saint-Jérôme, Johanne Dicaire, a démissionné vendredi du parti Équipe Stéphane Maher-Vision Saint-Jérôme et siégera dorénavant comme indépendante au conseil municipal.

C’est la deuxième à quitter le parti de Stéphane Maher, après Nathalie Lasalle (conseillère au district 12) qui avait posé le même geste le 8 mars dernier.

Mme Dicaire invoque d’ailleurs des raisons similaires à celles de Mme Lasalle pour quitter.

«Depuis plusieurs mois, je ne suis plus en mesure de cautionner plusieurs gestes posés par le maire, monsieur Stéphane Maher et son entourage proche. La situation est devenue hautement inconfortable, et même toxique, surtout depuis les élections de novembre 2017. Récemment, la demande de monsieur Maher de me retirer de la présidence du parti a été la goutte qui a fait déborder le vase» note-t-elle, d’entrée de jeu, dans un communiqué qu’elle a envoyé aux médias vendredi.

Elle poursuit: «depuis plusieurs mois, j’ai subi de l’intimidation, du contrôle et j’ai été témoin de magouilles, de paranoïa et d’abus de pouvoir. Non seulement cette ambiance de travail est nocive et épuisante, mais j’en suis aussi venue à la conclusion qu’elle brimait ma capacité à effectuer mon rôle d’élue, représentante des citoyens, en toute liberté, sans contrôle ni tentative de muselage ou craintes de représailles. Actuellement, je suis dans l’impression que Stéphane Maher et son adjoint, Simon Geraghty, exercent de la pression, du contrôle et font preuve de manipulation envers les conseillers, afin qu’ils puissent arriver à leurs propres fins, dans leurs intérêts à eux, et non pas dans l’intérêt des citoyens», tenant à ajouter que «je tiens aussi à préciser que j’endosse les dires de Nathalie Lasalle, démissionnaire et aujourd’hui conseillère indépendante».

Magouille et fraude

Tout comme Nathalie Lasalle, Johanne Dicaire dénonce le traitement réservé aux conseillers-sortants Mario Fauteux et André Marion lors de la campagne électorale de l’automne dernier.

«Je n’ai jamais digéré la magouille électorale, le plan anti-campagne de monsieur Maher et sa garde rapprochée, qui à mes yeux, est de la fraude électorale évidente en plus d’être un traitement inhumain envers mes deux anciens collègues Mario Fauteux et André Marion. La manière dont s’est déroulé cet événement, les mensonges, la manipulation, la magouille organisée par Stéphane Maher, Benoit Beaulieu, Gilles Robert et Simon Geraghty est indéfendable … Comment faire confiance à des gens capables d’agir de la sorte ? Je ne peux me résoudre à faire partie de cette équipe ni à garder le silence ou à approuver de tels comportements » écrit-elle.

Que justice soit faite

En outre, disant ne pas vouloir«salir qui que ce soit», Mme Dicaire souligne que« j’ai aussi essayé de rester au sein du parti pour m’assurer qu’il y ait toujours quelqu’un qui assure la garde et la vigilance, mais je n’en suis plus capable. Je crois qu’il y a des abus de pouvoir évidents et de la manipulation flagrante au sein du caucus, et je ne suis plus capable de garder le silence ou de cautionner ces comportements ».

«J’espère que le DGEQ fera en sorte que justice soit faite pour mes deux anciens collègues. Et j’espère que nous aurons à la tête de la ville de Saint-Jérôme, un maire capable de gouverner dans les intérêts des citoyens de la ville en étant transparent, honnête et bien intentionné».

 

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top