- PUBLICITÉ -
Bourcierjpg

«Nos élèves ont subi les contrecoups de l’austérité du gouvernement» évalue Marc Bourcier. Photo Mychel Lapointe

Avec des mesures précises: Marc Bourcier souhaite «retrouver un esprit de solidarité»

«Lutter contre les inégalités et la pauvreté» représente une des priorités du député péquiste sortant de Saint-Jérôme, Marc Bourcier, dans l’actuelle campagne électorale.

« Nous devons ouvrir les bras et tendre la main à celles et ceux qui en ont besoin. Nous devons retrouver un esprit de solidarité» note-t-il.

Pour ce faire, il s’engage à créer un centre de jour qui viendra en appui aux itinérants (il tenait d’ailleurs un point de presse la semaine dernière devant les locaux de l’organisme Fleur de macadam qui héberge des itinérants la nuit).

Itinérance et organismes

«Des programmes d’aide seront mis en place pour protéger et outiller ces personnes vulnérables. L’itinérance s’avère un problème important à Saint-Jérôme et demande une solution d’urgence. Nous devons trouver des moyens pour assurer la sécurité des femmes qui sont, malheureusement, de plus en plus nombreuses en situation d’itinérance. Il faut rapidement établir des actions concrètes et réinvestir dans le milieu communautaire» a fait savoir le candidat péquiste, dénonçant par la même occasion que «les mesures d’austérité ont réduit considérablement les programmes sociaux. Nous devons soutenir nos organismes d’action communautaire. Un gouvernement du Parti Québécois augmentera de 200 millions de dollars le financement de la mission des organismes communautaires et améliorera les conditions de travail dans le milieu communautaire en créant un programme d’assurance collective particulier pour les personnes y œuvrant».

L’histoire et les enfants

En outre, M.Bourcier parle de préserver la culture et notre histoire.

« Je veux assurer la survie de la Société d’histoire de la Rivière-du-Nord en lui attribuant un financement adéquat et en lui trouvant un local afin qu’elle soit en mesure de veiller sur notre patrimoine jérômien et le rendre accessible à toute la population » souligne-t-il, tout en faisant par de son intention de renouveler le programme qu’il a mis sur pied visant à faciliter l’accès des enfants aux activités culturelles offertes à Saint-Jérôme, comme les spectacles diffusés par En Scène.

L’éducateur de formation parle également de solliciter les acteurs sociaux économiques de Saint-Jérôme afin de trouver collectivement des moyens pour que nos enfants participent à des sorties éducatives et à des activités parascolaires.

« Nos élèves ont subi les contrecoups de l’austérité du gouvernement. Pour éviter que notre jeunesse ne soit encore victime des décisions budgétaires du gouvernement, le Parti Québécois a déposé au printemps 2018 un projet de loi bouclier qui vise à protéger les services éducatifs offerts à nos jeunes. Dans un premier mandat du Parti Québécois, nous adopterons ce projet de loi qui contraindra les gouvernements futurs à verser les sommes minimales pour soutenir les coûts de système au fil des ans».

 

 

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top